French Arabic Chinese (Simplified) English German Italian Japanese Portuguese Russian Spanish

La première journée de la bataille de la Somme, le 1erjuillet1916, détient le triste record de la journée la plus meurtrière de l’Armée britannique. Les pertes s’élèvent à 58 000 soldats mis hors de combat dont 19 240 morts.

Pour illustrer musicalement la participation britannique à la Grande Guerre, deux chansons reprisent les Tommies...

It's A Long Way To Tipperary

Chantée pour la première fois sur une scène de music-hall britannique en 1913 par Florrie Forde, la chanson fut popularisée par les Connaught Rangers lorsqu'ils traversèrent Boulogne-sur-Mer le 13 août 1914. L'air est dès lors régulièrement repris par d'autres soldats de l'Armée britannique.

Traduction française

« La route est longue jusqu'à Tipperary
La route est longue pour y aller.
La route est longue jusqu'à Tipperary
Jusqu'à la fille la plus douce que je connaisse !
Au revoir Piccadilly
Adieu Leicester square !
La route est longue longue jusqu'à Tipperary
Mais c'est là qu'est mon cœur. »

 

Mademoiselle From Armentières

Dans la cour de l’hôpital d’Armentières, une statue édifiée par d’anciens combattants britanniques, rend hommage à une femme qui justement leur a apporté un peu de réconfort.

La statue symbolise la mère, la sœur, l’épouse qui supporte l’homme dans les moments de détresse, la compagne, la femme qui empêche le soldat de vaciller. Cette femme s’appelait Marie Lecocq. La fameuse «Mademoiselle from Armentières »

Octobre 1914, l’armée britannique s’installe à Armentières, à 2 kilomètres du front. Armentières compte 211 estaminets !
Marie Lecocq est serveuse dans un de ces établissements  reconstitué ici, où les Tommies aiment à se détendre. Elle devient « Mademoiselle from Armentières » grâce à- ou à cause - d’un petit incident. Un jour, elle gifle un soldat un peu trop familier. Un officier assiste à la scène et s’en inspire pour écrire une chanson : la légende de « Mademoiselle from Armentières » est née.