Imprimer

Le 6 septembre, les armées célébreront la première victoire décisive de la Grande Guerre, à l’occasion d’une cérémonie unique, sous le haut patronage du général d’armée Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées. Cette date symbolique a marqué le début du sursaut national, qui permit le rétablissement du front au terme d’immenses sacrifices. Un siècle après, 100 héros et unités de la Grande Guerre seront mis à l’honneur simultanément dans 100 villes.

Le 6 septembre 1914, les armées françaises reprennent l’initiative face à l’ennemi après 2 semaines de retraite pour remporter, 6 jours après, la victoire de la Marne. Cent ans plus tard, c’est ce sursaut et cette combattivité que le chef d’état-major des armées, le général d’armée Pierre de Villiers  souhaite célébrer, car ils témoignent de la communauté de valeurs entre le soldat d’aujourd’hui et le héros de 14-18.

 

Le 6 septembre 2014, 100 héros et unités de la Grande Guerre seront mis à l’honneur simultanément dans 100 villes.

Les 100 sites ont été choisis parmi 400 casernes et quartiers répertoriés par le service historique de la défense, à partir desquels les armées sont parties vers le front en août 1914. De Dunkerque à Nîmes, en passant par Fort-de-France, chaque ville met à l’honneur un héros local, ainsi qu’un régiment à travers son drapeau.

Rassemblant les élus locaux et nationaux, le milieu scolaire et universitaire, ainsi que les associations d’anciens combattants, ce rendez-vous mémoriel de la Nation avec son armée est l’occasion de partager les valeurs immuables des soldats français : la fraternité, la volonté, le courage et le sens du bien commun.

Chaque cérémonie est ouverte au public. Pour plus d'informations, se connecter au site : défense.gouv.fr

Un exemple :

94 VINCENNES

Lieutenant Henri GRAND D'ESNON (1880 - 1914) Mort pour la France

6° RD

Le lieutenant Henri Grand d'Esnon nait en 1880 à Athis dans l'Orne (61). Lorsque la guerre éclate, il sert comme chef de peloton au 6° Régiment de Dragons de Vincennes. Son régiment participe aux opérations de reconnaissance menées par le corps de cavalerie Sordet en Belgique. Le 18 août 1914, il est tué à Perwez dans la trouée de Gembloux où les troupes allemandes se préparent à faire une percée en application du plan Schlieffen. Le lieutenant Grand d'Esnon est inhumé au cimetière militaire de Carnière dans la province du Hainaut en Belgique.

 Etendard du 6° Régiment de dragons, régiment de la Reine, garde et honneurs militaires rendus à l'étendard par le Groupement de recrutement de la Légion étrangère avec le LCL (RC) Georges-Michel Royné, ancien du 6° Dragons et membre du CA de la SAMA.