Imprimer

 

Le matelot de 1° classe Jeff Rotaru, affecté à la compagnie de fusiliers marins Le Goffic, a trouvé la mort en service commandé le samedi 27 mars 2021 alors qu’il était en mission de défense et d’interdiction maritime en petite rade de Cherbourg.

Durant cette patrouille de nuit en mer dans le cadre de la surveillance des approches maritimes et de défense de la base navale de Cherbourg, lui et son binôme ont été éjectés de leur embarcation semi-rigide à fond plat et projetés à l’eau.

Les nombreux moyens de recherche et de sauvetage mis en œuvre pour les secourir sont parvenus à retrouver rapidement son camarade et à le transférer à terre. Plus tard dans la nuit, le matelot de 1e classe Rotaru a été retrouvé inanimé par les plongeurs du groupe des plongeurs démineurs de la Manche. Immédiatement pris en charge par les marins pompiers de Cherbourg et par le service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) de Cherbourg, il n’a malheureusement pas pu être réanimé malgré tous les efforts et moyens mis en œuvre par l’équipe médicale.

Âgé de 22 ans, il était célibataire et sans enfant.

Entré dans la Marine nationale à l’âge de 20 ans, le matelot de 1e classe Rotaru choisit la spécialité de fusilier marin. Après sa formation à l’Ecole des fusiliers marins en 2018, à Lorient, il est affecté à la compagnie de fusiliers marins (CFM) Colmay, à France Sud, en 2019.

Début 2020, il intègre la compagnie de fusiliers marins Le Goffic à Cherbourg. Lors de cette affectation, il participe notamment au dispositif de protection du sous-marin nucléaire d’attaque « Suffren » durant le premier semestre 2020. Il est ensuite projeté quatre mois en mission à Djibouti, où il participe à la défense des emprises du ministère des Armées.

Le matelot de 1e classe Jeff Rotaru est décoré de la Médaille de la protection militaire du territoire.

La Marine nationale est endeuillée par la perte tragique du matelot de 1e classe Rotaru, elle s’associe à sa famille, à ses proches et à ses frères d’armes, dans ce moment de douleur.